Le bonheur est dans les relations (le malheur aussi)

Qu’est-ce qui nous rend heureux ou malheureux ?

 

La plus longue étude jamais réalisée sur la vie humaine a rendu ses conclusions. Elles viennent confirmer le fondement de l’école Palo Alto : notre bonheur et notre santé sont interactionnels ! 

Les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. Et inversement, des relations mal gérées provoquent le plus de souffrances et de mauvaise santé.

Des hommes suivis pendant 75 ans de leur vie

« A votre avis, que faut-il pour être heureux et en bonne santé ? « 

Et vous, que répondriez-vous à cette question ?

Devenir riche ? célèbre ? accomplir quelque chose d’important ? se réaliser ?

Pendant 75 ans, 724 hommes ont été suivis de puis leur adolescence jusqu’au soir de leur vie. Ces hommes provenaient pour moitié d’adolescents admis à Harvard et promis à un brillant avenir à la fin des années 30. L’autre moitié provenait du quartier le plus pauvre et miséreux de Boston. Des générations de chercheurs se sont succédés pour étudier année après année leur vie, santé, famille, travail…

« Ils sont devenus ouvriers, avocats, maçons, docteurs, l’un d’eux Président des États-Unis. Certains sont devenus alcooliques. Quelques-uns schizophrènes. Certains ont grimpé l’échelle sociale du bas jusqu’au sommet, et d’autres ont fait le chemin dans l’autre sens. »

Les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé.

C’est le message tiré de cette étude sur 75 ans de vies humaines. Pour voir la video, c’est ici.

Les 3 leçons sur les relations données par Robert Waldinger, psychiatre, directeur de l’étude HARVARD :

  1. Les connexions sociales sont très bonnes pour nous et la solitude tue.
  2. C’est la qualité de vos relations proches qui compte. Des relations affectueuses protège votre santé.
    • « Nos couples d’hommes et de femmes les plus heureux ont rapporté, vers 80 ans, que les jours où la douleur physique était la plus forte, leur humeur restait tout aussi heureuse. Mais les gens qui étaient malheureux dans leurs relations, les jours où ils signalaient le plus de douleur physique, cela était aggravé par plus de douleur émotionnelle. »
  3. Les bonnes relations ne font pas que protéger nos corps, elles protègent nos cerveaux.

Toutefois « bonne relations » ne signifie pas « lisses tout le temps », ni sans conflit !

« Certains de nos couples octogénaires pouvaient se disputer continuellement, mais tant qu’ils savaient pouvoir compter l’un sur l’autre en cas de coup dur, ces disputes n’avaient pas d’effets négatifs sur leurs mémoires. »

Paul Watzlawick : « Nous ne soignons pas des personnes, nous soignons des relations ».

L’école Palo Alto a fait des interactions son champ d’intervention.bonnes relations interaction gens

A chaque instant, les interactions influencent toute notre personne : nos comportements, nos émotions, nos pensées, et même nos manifestations physiques. Et en retour cela influence aussi notre « vision du monde » et notre façon de percevoir la réalité.

Ce processus est circulaire, et des interactions répétées peuvent alimenter un cercle vertueux tout comme un cercle vicieux.

 

« L’homme est un animal social. » Aristote

interaction-relation-école-palo-alto

Que propose l’approche de Palo Alto ?

Nous chercons à comprendre ce qui dans les interactions entretient voire aggrave le problème. Puis nous proposons de faire quelque chose à l’exact opposé de cela, un virage à 180 degrés. Ça permet de bloquer le cercle vicieux et d’autres interactions plus fonctionnelles deviennent possibles. Même quand on a l’impression de ne pas avoir d’impact ! pour en savoir : lire l’article l’interaction en action.

 

Alors bonne nouvelle ! Investir du temps et de l’énergie pour améliorer des relations qui ne fonctionnent pas, et construire de meilleures relations, c’est le bon plan ! Pour d’après cette magnifique étude, vivre mieux et en bonne santé !

Du coup, je repose la question différemment :

 « Quelle relation allez-vous améliorer en 1er ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *