Réactions en chaîne

Tout peut changer radicalement à partir d’un geste.

Un seul geste peut faire expérimenter un nouveau type de relations...
Un seul geste peut faire expérimenter un nouveau type de relations…

Voici une histoire racontée par Paul Watzlawick : Un jour alors qu’un certain Amadeo Cacciavillani vient de garer sa voiture, voilà que quelqu’un l’aborde furtivement :
« –Monsieur vos phares sont restés allumés« .  Et ce quidam reprend sa route, comme si tout cela était absolument naturel et dans l’ordre des choses. C’est précisément ce qui a changé quelque chose dans la vie d’Amadeo.

Que s’est-il passé ?
Depuis longtemps Amadeo, comme beaucoup de gens, vit avec la pensée qu’il faut se battre pour obtenir sa part du gâteau. Dans son système de pensée, les richesses de notre monde sont limitées.
« Premier arrivé premier servi » se dit-il. Il vit sa vie comme dans un jeu de poker : pour qu’il gagne il faut que d’autres perdent ! D’ailleurs jusqu’à présent il a plutôt bien réussi. Du coup parfois, il vit dans la crainte de perdre ou la crainte que l’on profite de lui.

Et voici qu’un quidam arrive et ce qui se passe entre eux deux bouscule cette vision du monde. On aurait pu penser que cela n’aurait pas d’incidence. Il a dit si peu de chose après tout ! Même Amadeo a oublié l’événement.

 ... et peut provoquer une réaction en chaine
… et peut provoquer une réaction en chaine

Mais un jour, il va se produire encore quelque chose d’anodin qui va changer le cours de choses : c’est Amadeo lui-même qui trouve un portefeuille, le rapporte à son propriétaire, et la relation entre eux deux lui fait expérimenter un sentiment nouveau de satisfaction. Et alors il a envie de continuer à agir ainsi…et sa façon de penser change imperceptiblement. Mais le propriétaire du portefeuille, lui aussi, vient de vivre une expérience émotionnelle et cognitive nouvelle et un jour, à son tour, va agir selon cette « règle du jeu » … une réaction en chaîne est née !

C’est ainsi que Paul Watzlawick, auteur prolixe sur l’approche systémique et stratégique de l’école de Palo Alto l’explique dans son livre « comment réussir à échouer ». Un seul événement peut faire expérimenter un nouveau type de relations, et faire émerger de nouvelles « règles du jeu » dans nos interactions avec les autres.

« Pour gagner, il n’est pas nécessaire que l’autre perde »

On peut soit perdre à plusieurs, soit gagner à plusieurs. Non pas gagner en partageant des gains prévus d’avance ! Comme le dit P.Watzlawick, « tous les joueurs peuvent trouver des avantages qu’aucun d’eux n’aurait obtenus individuellement ».
C’est ce qu’on appelle un jeu à somme non nulle.

Pour moi, cette histoire en évoque d’autres :

Quand j’étais petite dans mes camps de vacances, il y avait une journée « cacahuète » : on piochait un prénom et pendant une journée on devait faire « l’ange gardien » d´une personne sans qu’elle devine qui c’était. Et ça changeait complètement l’ambiance de cette journée et de celles qui suivaient, la qualité des relations étaient différentes.
Aujourd’hui je suis adulte, mais j’aime observer ces gestes de « cacahuète » qui viennent changer les relations !

Depuis que j’ai ouvert ce blog, c’est fou les « cacahuètes » que j’ai reçues de la part d’amis et d’inconnus ! La dernière était hier soir : « Ecoute ton cœur ! « 
J’ai écouté, j’ai expérimenté et voilà que ça me donne des ailes pour avancer ! <3 <3

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être ceci  :  http://youtu.be/CsUA0BCVbn8

Et vous, quel geste « cacahuète » avez-vous observé aujourd’hui ?  😉

2 pensées sur “Réactions en chaîne

  • 6 juin 2014 à 20:35
    Permalink

    Bonjour Estelle,
    Quelle belle idée ce blog, il te va bien, il te ressemble, il est toi.
    En lisant ce texte, j’ai repensé à un film « Un monde meilleur » de Mimi Leder de 2001.
    Une belle histoire de « cacahuètes » où il est question « d’inventer un moyen de changer le monde, et le mettre en pratique ».
    A très bientôt.
    Marie Jo

    Répondre
  • 25 juin 2014 à 23:02
    Permalink

    Merci Marie Jo pour ton petit mot et cette cacahuète !
    Bisous
    Estelle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *